Dans les coulisses de la création de Scapin

publié le 12 septembre 2019 (modifié le 30 janvier 2020)

Scapin ou la vraie vie de Gennaro Costagliola

Le lycée maritime de Ciboure a participé à la réalisation de ce spectacle en 2016.

Des élèves ont transmis à Jacques Nouard, pour son personnage, les techniques de ramendage et matelotage, et ont aidé à la finition d’accessoires du décor.

L’histoire

de François Douan

Sur le port de Naples, un étranger est à la recherche d’un homme. Pas n’importe lequel. Il a besoin d’un service très spécial, un de ces tours de funambule affrontant des montagnes en équilibre au-dessus du vide, qui exige autant d’ingéniosité, d’astuce et de témérité que peu de scrupules. L’étranger a sondé marins, débardeurs et aubergistes. La réponse a été unanime : le vieux ! Allez jusqu’au bout du port et vous le trouverez ! C’est lui qui peut vous arranger ça… s’il en a envie !…

Le vieux, le voici. Il répare des filets. Il se nomme Gennaro Costagliola. S’il s’est rabattu sur ce petit métier, c’est pour limiter le contact avec ses congénères, fuir le poids d’une réputation qui lui pèse. Autrefois, on l’appelait Scapino, ou Scapin. On célébrait sa ruse et son talent pour les intrigues – souvent qualifiées de « fourberies ». Mais lui ne veut plus répondre à ce sobriquet. Au jeune-homme qui le presse, il révèle qu’il n’y a là qu’une légende, que Scapin est un mythe.

Mais pourra-t-il briser la malédiction qu’il s’est lui-même imposée ? Cesser, au risque de sa vie, d’être encore et toujours celui qui fuit, qui s’échappe ? Vaincre enfin Scapin et faire revivre Gennaro ?

Réalisation : Sophie Darricau

https://www.lezardsquibougent.com/